icone drapeau anglais
   

rouen rue damiette
Image wikipédia

Rouen est une merveilleuse destination en famille.
Les monuments et lieux les plus intéressants sont concentrés dans un périmètre assez petit et essentiellement piétonnier ce qui permet de visiter de façon très détendue. Ce périmètre, remarquablement préservé et restauré, permet de bien se représenter la vie au moyen âge dans une ville ainsi que d'évoquer des épisodes très importants de notre histoire.
"Et Jeanne, la bonne Lorraine
Qu'Anglais brûlèrent à Rouen
" (François Villon).
 

Notre parcours favori en partant de la gare (ce parcours ressemble beaucoup à celui du petit train touristique qui part de la cathédrale)

Descendre la rue Jeanne d'Arc, admirer la façade du palais de justice et ses gargouilles, entrer dans la cour et admirer les ornements gothiques échevelés, prendre la rue aux juifs, passer au syndicat d'initiative en face de la cathédrale collecter les renseignements ou documents qui vous manqueraient. Admirer la cathédrale, et prendre la rue du gros horloge. Admirer le gros horloge, la rue, les maisons, traverser la rue Jeanne d'Arc, continuer la rue du gros et arriver sur la place du vieux marché. Revenir sur ses pas.

Admirer encore la cathédrale, voire de l'intérieur et prendre la rue Saint Romain sur la gauche puis tourner à gauche dans la rue des chanoines, continuer par la rue Saint Amand, traverser la rue de la République, vous arrivez place du lieutenant Aubert, prendre la rue Damiette. Admirer la ravissante petite église saint Maclou, petit bijou de gothique flamboyant aux vitraux remarquables. Prendre la rue Martainville. Si vous ne vous êtes pas encore désaltérés ou nourrsi, c'est le moment d'y penser, cette partie de la vieille ville est tout aussi belle que la précédente et il y a moins de foule. Au 186, entrer dans l'aître saint Maclou, ancien cimetière créé en raison de la peste noire de 1348. Les sculptures macabres des boiseries sont remarquablement éloquentes !

Refaire le chemin en sens inverse (à peine 200mètres !) jusqu'à la place du Lieutenant Aubert et prendre la plus sympathique rue de Rouen, la rue Eau de Robec, un petit ruisseau court dans la rue et évoque le Robec dans lequel les ateliers de teinturerie qui peuplaient la rue déversaient mille et une couleurs. Au 185, visiter le musée national de l'éducation et découvrir que le bon vieux temps n'était pas si bon que celà, même s'il est pittoresque.

Enfin, pour finir un petit tour au vert dans les merveilleux jardins de l'hôtel de ville. Puis aller se restaurer et, en été pour finir admirer l'éclairage nocturne de la cathédrale. Le plan de Rouen.et les indispensables bons plans des vikings (pour savoir où manger et où faire son shopping !)


à partir du 29 juin, tous les soirs jusqu’au 16 septembre, Rouen transforme le parvis de sa cathédrale en un gigantesque théâtre de lumière.

Monet a peint de multiples fois cette cathédrale a différents moments de la journée et de l'année et chaque fois couleurs, éclairages sont différents. Les créateurs lumière de Skertzò continuent à leur façon cette entreprise. Avec des projections lumineuses, ils créent chaque nuit de multiples tableaux. Une création sonore accompagne et enrichit leur oeuvre.

Phototèque Office de Tourisme de Rouen, photo de A. Bertereau

Pour préparer votre voyage et trouver des propositions pour votre visite ou votre séjour, le site de l'office de tourisme de Rouen.

la cathédrale de rouen la nuit illuminée en hommage à Monet


bateau Si vous aimez les bateaux, ne manquez pas d'aller visiter le musée maritime et fluvial de Rouen, 13 quai emile Duchemin
L’histoire du port de Rouen, les métiers du port, les grands voiliers rouennais, la Normandie en 1944-45, la marine marchande, la batellerie, la construction navale, la chasse à la baleine, les expéditions polaires de Charcot. Expositions temporaires, bateaux,

 

Sorties/
Voyages



 
 
 
 

Valid XHTML 1.0 Transitional

© Montsouris communication / 2000-2015.  Reproduction interdite sans autorisation